Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Plan d'accès
  • Plan du site

appel à proposition

appel à proposition

La revue K@iros est heureuse d’annoncer l’appel à proposition : Territoires d’innovation

Coordinateurs :

  • Amélie Coulbaut-Lazzarini, URE //TransitionS, Sciences de l’information et de la communication, amelie.coulbaut@unice.fr
  • Guillaume Bailly, laboratoire ESO Le Mans (UMR 6590), aménagement de l’espace/urbanisme, guillaume.bailly@unice-lemans.f

Mots-clés : territoires, innovation, transitions, mobilités, numérique, liens, discours, perceptions

Disciplines :

  • Sciences de l’information et de la communication
  • Aménagement de l’espace/urbanisme

Les sciences de l’information et de la communication s’attacheront aux questions des relations, des médiations sur les innovations dans les territoires et d’une manière plus large aux aspects communicationnels et sociétaux qui traversent les territoires d’innovation et constituent des enjeux pour demain.
En tant que discipline invitée, l’aménagement de l’espace/urbanisme portera son regard sur la mise en place des innovations et leurs effets sur les territoires. Il s’agira d’interroger les logiques de gouvernance des dispositifs mis en place par les collectivités territoriales et/ou les entreprises privées à l’échelle intercommunale, de la ville, ou du quartier dans une logique de transition socio-écologique des terrains étudiés. Les retours d’expérience attendus témoigneront tant des projections, des attentes portées par les initiateurs de ces démarches (planification, modélisation/simulations, esquisses) que de leur concrétisation. En parallèle, il s’agira d’observer quel type de population adhère à ces propositions, se les approprient ou les rejettent.
Il nous paraît particulièrement pertinent d’associer ces deux disciplines dans une réflexion sur les territoires d’innovation, partant de l’idée de Claude Raffestin (1980), selon laquelle « Tout objet peut endosser une fonction patrimoniale, et tout espace peut devenir territoire, à la condition qu’ils soient, l’un et l’autre, pris dans un rapport social de communication ».

Introduction :

De toutes parts, il est aujourd’hui question de territoires (Antheaume et Giraut, 2005, Retaillé, 2015) et d’innovation (Fontan, Klein, Tremblay, 2004 ; Badillo, 2013). Ces deux notions, dont les définitions varient selon les contextes, les chercheurs et les acteurs (Di Méo, 2001 ; Elissalde, 2002 ; Everett, 2003), en viennent à se combiner dans les discours et les textes officiels qui appellent à construire le monde de demain. Si ces thématiques ne sont pas nouvelles, leur recoupement par contre l’est. En effet, d’une part l’étude des territoires d’innovation a pris une certaine dimension notamment en sciences de l’information et de la communication mais aussi en sociologie avec l’étude des technopôles ou des techno-poles dès les années 70/80 (Bernardy de Sigoyer and Boisgontier, 2000 ; De Kerorguen and Merlant, 1985) ; et d’autre part la notion de territoire a été étudiée parallèlement sous l’angle de l’intelligence économique territoriale (Bertacchini et al., 2006 ; Dumas, 2011). Ainsi, le cahier des charges de l’appel à manifestation d’intérêt du programme d’investissement d’avenir porté par l’Etat définit les “Territoires d’innovation de grande ambition” (TIGA) comme porteurs d’un “projet de transformation ambitieux et fédérateur, selon une stratégie clairement définie tenant compte des spécificités du territoire” (cahier des charges, mars 2017). Le communiqué de presse lié à cette action précise que ces territoires d’innovation sont des “territoires démonstrateurs de grande ambition, susceptibles d’apporter des éléments de réponses” aux défis d’aujourd’hui (communiqué de presse, 24 mars 2017).
Notre société occidentale n’en finit plus de proposer de nouvelles manières d’envisager les territoires et l’innovation, au travers de classements smart cities (Juniper research & Intel, 2017), de labels et autres sélections (lauréats TIGA 2017…). Les institutions de tous niveaux investissent le sujet, à l’image de la Commission européenne qui a décerné à Nice le titre de "ville ambassadrice de l’innovation en Europe" (7 novembre 2017). La communication pédagogique s’intéresse également à ces notions, la wikiversité proposant désormais une définition de “territoire de l’innovation” (https://fr.wikiversity.org/wiki/Ter...).
Dans ce contexte foisonnant nous proposons au travers de ce numéro thématique de porter sur le terrain scientifique la question des territoires d’innovation, depuis sa dimension épistémologique jusqu’aux développements pragmatiques, d’ordre communicationnels et urbanistiques. Assistons-nous à l’émergence d’un concept porteur d’enjeux réflexifs spécifiques ? S’agit-il seulement d’une nouvelle mode langagière ? Comment cet assemblage de termes largement étudiés peut-il porter de nouvelles représentations, de nouveaux discours, organisateurs d’actions génératrices d’effets ?

A télécharger