Sangaré Youssouf

Maître de conférences en Civilisation contemporaine et monde arabe, UFR Langues, Cultures et Communication, Université Clermont Auvergne, 34 avenue Carnot, 63037 Clermont-Ferrand.
Mail : youssouf.sangare@uca.fr

DIPLÔMES

2016 : Docteur en Études arabes, Université de Strasbourg. Thèse de doctorat sous le titre : « La notion de khatm al-nubuwwa (scellement de la prophétie) en Islam : Genèse et évolution d’une doctrine ».
2012 : Master en Études arabes et islamiques, Université Ouverte de Catalogne (Espagne).
2011 : Certificat d’Etudes Approfondies en sciences islamiques interdisciplinaires, Institut International de la Pensée Islamique (IIIT France).
2010 : Licence d’Études islamiques interdisciplinaires, Institut International de la Pensée Islamique (IIIT France).
2007 : Master 2 en Ingénierie de la Statistique (Mathématiques appliquées), Université de Versailles.

PRIX ET DISTINCTIONS ACADÉMIQUES

2018 : Lauréat du « Prix Mohammed Arkoun de la thèse d’islamologie » (http://majlis-remomm.fr/54896).

SÉJOURS D’ ÉTUDES

2013 : Séjour linguistique en Égypte, Université d’al-Azhar (Le Caire).

THÈMES DE RECHERCHE

Les mouvements de réforme en Islam
Sciences islamiques à l’époque contemporaine
Débats fondateurs de la théologie islamique classique
Islam et altérité à l’époque contemporaine
Islam et Violence
Figures de l’islam au Mali contemporain

PUBLICATIONS

Ouvrages

Le scellement de la prophétie (khatm al-nubuwwa) en islam, Paris, Editions Geuthner, préface par Abdelmajid Charfi, 2018, 428 p

  • Présentation par l’éditeur : La notion de khatm al-nubuwwa, en tant que fin de la prophétie, s’est imposée comme une doctrine théologique fondamentale en Islam. Dès la mort de Muḥammad en 632, elle fut au cœur de multiples controverses relatives à la prophétie, au Coran, à la sainteté, à l’excommunication et, plus globalement, à l’héritage du Prophète.
    S’appuyant sur les sources islamiques, en particulier l’exégèse, le ḥadīth, mais aussi l’historiographie et la philologie, cette étude met en lumière les enjeux de ces controverses et soumet à l’analyse, à travers des textes peu fréquentés de neuf penseurs musulmans, l’évolution et les réinterprétations de cette doctrine depuis les premiers siècles de l’Islam et jusqu’à nos jours. Minutieuse, instructive et accessible, cette étude contribuera à ouvrir de nouvelles perspectives d’approches de l’Islam contemporain

Repenser le Coran et la tradition islamique : Une introduction à la pensée de Fazlur Rahman (m. 1988), Paris, Albouraq, préface de Ghaleb Bencheikh, 2016, 135 p.

  • Ouvrage écrit en marge de ma thèse de doctorat. Il s’agit d’une étude de l’herméneutique coranique développée par le penseur pakistanais F. Rahman (qui fut professeur d’études islamiques à l’Université de Chicago, États-Unis) et considéré comme « l’une des figures les plus importantes de l’islam contemporain » (A. Filali-Ansary). De nos jours, plusieurs intellectuels réformistes turcs se réclament et s’inspirent de ses thèses (voir la thèse de doctorat de Selami Varlik à ce sujet).

Actes de colloque avec comité de lecture

« La « fin de la prophétie » (khatm al-nubuwwa) en islam : clôture dogmatique ou ouverture à la raison ?, in L’humanisme en islam, actes du colloque international de l’Université d’Artois, 10 décembre 2015, publication septembre 2018 ; 9 pages.

  • Abstract : Si, aux premiers siècles de l’islam, les débats autour de la notion de fin de la prophétie se déroulèrent dans une optique d’apologie défensive et dans un contexte de violences politico-religieuses, à l’époque contemporaine, en revanche, c’est la signification même d’une telle clôture qui occupe les penseurs musulmans. Ainsi, à titre d’exemple, pour le penseur pakistanais M. Iqbal (m. 1938), la clôture de la prophétie signifie la fin de toute tutelle sacrée et la reconnaissance de « la maturité du genre humain ». Par conséquent, ajoute-t-il, cette notion est une invitation à penser la « responsabilité rationnelle » comme prolongement de la révélation. Dans la lignée de M. Iqbal, d’autres penseurs musulmans proposent de réouvrir le dossier du khatm al-nubuwwa (fin de la prophétie). De Fazlur Rahman (m. 1988) à Muḥammad Shaḥrūr en passant par Abdelmajid Charfi et Abdelkarim Soroush, tous proposent des réinterprétations de cette notion à la lumière des défis qu’affrontent les fidèles musulmans. Leur ambition, à travers ces relectures, est d’extirper la pensée islamique de ses clôtures dogmatiques, en proposant une nouvelle conception de la prophétie, de l’homme et de sa tâche dans l’histoire.
  • Mots-clés : Pensée islamique contemporaine ; nouveaux penseurs de l’islam ; nouvelles lectures du Coran ; réformisme musulman ; islam et modernité.

Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

« Fin de la prophétie et hérésie chez al-Ghazālī (m. 505/1111) », Studia Islamica, 112/1(2017), 76-98.

  • Abstract : Si les études sur la pensée d’al-Ghazālī sont abondantes, son approche singulière de la question du khatm al-nubuwwa n’a pas retenu l’attention des chercheurs. Or dans son Iqtiṣād, il s’attache à répondre à cette question épineuse : peut-on qualifier d’infidèle un musulman qui ne croit pas en la clôture de la prophétie ? Dans le présent article, nous analyserons la réponse d’al-Ghazālī. Notre objectif sera de replacer celle-ci dans son contexte historique, en tenant compte de l’attitude philosophico-religieuse de l’auteur. Pour ce faire, nous analyserons, en premier lieu, le contexte dans lequel il traite cette question dans son Iqtiṣād. En second lieu, nous examinerons comment son opinion diffère de la doctrine communément admise et, ensuite, en quoi celle-ci constitue une réfutation solide de l’idée que l’ijmā‘ et le tawātur puissent servir de preuves décisives en matière de doctrine.
  • Mots-clés : al-Ghazālī, consensus communautaire, excommunication en islam, ḥadīth, ijmā‘, ijtihād, interprétation rationnelle, prophétie, sceau des prophètes, takfīr

Compte rendu de l’ouvrage : Islam and Rationality. The Impact of al-Ghazālī. Papers collected on his 900th Anniversary, vol. 2, Frank Griffel (éd.), Brill, Coll. « Islamic Philosophy, Theology and Science texts and studies, volume 98 », 2016, 344 p, Studia Islamica, 112/1(2017), 159-162.

Comptes-rendus pour le projet de recherche OLIF - CNRS

Rédaction de quatre comptes-rendus pour le projet de recherche OLIF (Offre de Livres Islamiques en langue Française : catégorisation, succès de librairie et contenu). Projet pluridisciplinaire visant à restituer un tableau général de l’offre et de la diffusion du livre islamique en français. La démarche suivie consiste à cartographier l’offre disponible dans les lieux de vente et sur internet, et à repérer les tendances fortes de sa diffusion en s’appuyant sur des enquêtes de terrain portant sur des points de vente significatifs et complétées par des entretiens réalisés auprès de différents acteurs. Ce tableau d’ensemble est complété par une analyse critique de contenu d’une sélection représentative de ces ouvrages.
Responsable scientifique du projet : Anne-Laure Zwilling (UMR 7354 « Droit, Religion, Entreprise, et Société » du CNRS et de l’Université de Strasbourg).

  • A. Soleiman Al-Kaabi, Le Califat d’Adam : essai sur la temporalité coranique, Paris, Nawa, 2015, 115 p.
  • Éric Geoffroy, L’islam sera spirituel ou ne sera plus, Paris, Seuil, 2009, 211 p.
  • Mahmûd Mazrû‘a, Les coranistes : réfutation d’une hérésie, Bruxelles, Al-Hadîth, 2016, 92 p.
  • Muhammad Amân Al-Jâmi, Histoire de la croyance islamique, Daralmuslim, 2015, 121 p.

Articles publiés dans des revues sans comité de lecture

Jacques Le Goff (1924-2014) : La France et l’islam, une relation paradoxale. En ligne sur Les Cahiers de l’Islam ; 2014.

Monothéismes et cinéma : un rapport conflictuel ? ; compte rendu du numéro spécial des Cahiers d’Études du Religieux-Recherches Interdisciplinaires (CIER) consacré aux rapports qu’entretiennent avec le cinéma « les trois religions monothéistes ». En ligne sur Les Cahiers de l’Islam, 2012.

Comité de thèse

Depuis avril 2017, membre du comité de thèse de M. Mohamed FADEL,
Titre de la thèse : « Le regard des soufis musulmans sur la théologie et la prophétologie juive : Le cas d’Ibn ‘Ajība de Maghreb (1160-1224/1747-1809) » ; Université de Strasbourg, sous la direction du Pr. Eric GEOFFROY.

Communications orales (colloques, conférences, journées doctorales)

Vendredi 9 novembre 2018, [ « Rencontre autour de l’ouvrage de Youssouf T. Sangaré, Le Scellement de la prophétie en islam - khatm al-nubuwwa , Paris, Geuthner, 2018, EHESS, Paris, de 17h à 19h ».

24 novembre 2017, conférence : « Un islam ou des islams ? », Faculté Jésuites de Paris (Centre Sèvres)

8 juillet 2017, Deuxième Congrès du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans (INALCO, Paris), Atelier : « Écriture et mémoire des origines dans les sociétés musulmanes : la vie du Prophète Muḥammad », communication sous le titre : « La notion de ‘‘tradition prophétique’’ à l’époque médiévale et sa critique par le syrien M. Shaḥrūr (né en 1938) ».

4 juillet 2017, Journée d’étude « Prophétologies musulmanes : discours et représentations » (Université Aix-Marseille), communication sous le titre : « Les relectures modernes et contemporaines de la notion de khatm al-nubuwwa (clôture de la prophétie) : vers un renouveau de la prophétologie musulmane ? ».

14 et 15 mars 2015. Colloque : « Interroger le religieux : regards alter/natifs » (Université du Québec à Montréal, UQÀM, Canada), communication sous le titre : « Pour une critique du mouvement réformiste musulman du XIXe siècle : le ‘‘retour aux sources’’, une notion ambiguë ? ».

7 mars 2015, Conférence : « Islam, politique et laïcité » (Lycée Henri IV, Paris), communication sous le titre : « La problématique des fondements du pouvoir à travers l’œuvre de ‘Alī ‘Abd al- Rāziq (1888-1966) ».

Séminaire

26 janvier 2018, Séminaire islam (Ecole Normale Supérieure), sous le titre : « Prophétie et Raison en islam ».

24 mars 2016, Séminaire : Islam(s) d’Afrique. Acteurs, cultures religieuses, espaces sacrés (Institut des Mondes Africains, Paris), communication sous le titre : « Le mouvement Ançar Dine au Mali : entre projet de réforme religieuse et engagement politique ».

Médias

3 juin 2018, Invité de l’émission « Religions du monde » sur RFI. Emission animée par Geneviève Delrue.

8 octobre 2017, Invité de la radio France Culture dans l’émission « Questions d’islam » (animée par Ghaleb Bencheikh) sur le thème « La réforme de l’islam ».