Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Plan d'accès
  • Plan du site

projet scientifique co-LAB

projet scientifique co-LAB

co LAB, a laboratory for new forms of collaboration

L’axe 3 porte un projet scientifique intitulé co-LAB, projet financé par le Conseil de l’Europe et l’Union Européenne pour 33000 euros.
Pour Communication et sociétés, la responsable scientifique du projet est Cécilia Brassier-Rodrigues.
Ce projet de l’axe 3 vise à travailler sur l’inclusion des réfugiés à l’Université, en partenariat avec la Belgique, l’Italie et la Grande Bretagne. Plusieurs rencontres avec les réfugiés-intervenants seront proposées tout au long de l’année.

Le projet :
Notre première perception des réfugiés nous conduit à penser que ce sont des individus dans le besoin. Et bien entendu, dans une certaine limite, ils sont dans le besoin. Mais ils ne sont pas seulement dans le besoin. Nous devons également reconnaître que les réfugiés ont des compétences et de l’expertise qu’ils peuvent partager avec nous. co-LAB intervient à ce niveau : le but du projet est de créer un espace au sein duquel les réfugiés pourront partager leurs connaissances avec les étudiants de nos institutions.
Entre avril 2018 et octobre 2019, les partenaires du projet co-LAB vont faire intervenir des réfugiés, en leur qualité d’experts, dans le cadre de plusieurs enseignements, au sein de leur instition. Le recrutement des réfugiés se fera sur la base de plusieurs critères : les compétences linguistiques, les compétences techniques, la motivation, les expériences passées,etc. Les interventions prendront plusieurs formes : des cours, des travaux dirigés, des conférences, etc.

Les partenaires :
Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales (IHECS - Brussels, Belgium)
London College of Communication (LCC - London, UK)
Université Clermont Auvergne (UCA - Clermont-Ferrand, France)
Libera Università Maria Ss. Assunta (LUMSA - Rome, Italy)
IHECS Academy (Brussels, Belgium)

L’objectif :
L’objectif de co-LAB est double. D’abord, favoriser l’ouverture d’esprit, la curiosité, la compréhension de différentes cultures et trajectoires de vie. Cet objectif s’adresse aux étudiants, mais aussi à tout le personnel de nos institutions. Et ensuite, ouvrir l’accès à l’enseignement supérieur aux réfugiés, en tant qu’enseignants, et mettre en valeur leurs connaissances.
L’objectif global est de créer et promouvoir des pratiques inclusives dans les établissements d’enseignement supérieur afin de renforcer la compréhension mutuelle entre les communautés locales et les réfugiés.

Cécilia Brassier-Rodrigues a participé à la table ronde organisée par le Conseil de l’Europe, le Haut-Commissaire aux réfugiés (HCR) des Nations Unies et la Ville de Strasbourg le 1er mars à l’Hôtel de Ville de Strasbourg sur le rôle de l’éducation dans l’intégration des réfugiés à leurs sociétés d’accueil.

En PJ :
- Un article paru sur le cours dispensé par l’une des enseignantes-réfugiés sur La Montagne le 14 février.
- deux photos de la présence de Cécilia la semaine dernière à Strasbourg
- le lien sur le reportage de France 3 Auvergne consacré au sujet : https://france3-regions.francetvinf...

A télécharger

En images...